COMMUNIQUÉS

La FSU pour le droit à l’avortement !

2019-06-04T21:59:41+02:004 juin 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Aux Etats Unis, les subventions aux centres de santé pratiquant les IVG ont été supprimées. Depuis le début de l’année, 14 Etats ont adopté des lois limitant l’accès à l’avortement. Le 14 mai, l’Etat de l’Alabama a voté l’interdiction formelle d’avorter même en cas de viol ou d’inceste : les médecins qui enfreindront cette loi seront davantage pénalisés que les violeurs.

Pour l’avenir de la Fonction publique et de ses agent-es !

2019-06-04T21:56:54+02:004 juin 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

L’importante journée d’action et de grève des agent-es du 9 mai dernier à l’appel des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires et UNSA a permis de dénoncer le projet de loi de transformation de la Fonction publique lourd de conséquences négatives tant pour les agent-es que pour les usager-es.

L’égalité Femmes/Hommes : toujours un combat !

2019-03-16T08:57:58+02:0016 mars 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

a mobilisation des femmes et l’unité des organisations syndicales nous ont permis de gagner de premières avancées : création de référentes et référents du personnel contre les violences, mise en place d’une obligation de résultat en matière d’égalité salariale, suppression du jour de carence pour les femmes enceintes dans la Fonction publique.

La Fonction publique à la croisée des chemins : les organisations syndicales refusent de siéger au CCFP !

2019-03-16T08:57:44+02:0016 mars 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Les organisations syndicales de la Fonction publique CFE CGC, CFTC, CGT Fonction publique, FA FP, FO-FP, FSU, Solidaires et UNSA-FP ont décidé de ne pas participer au Conseil commun de la Fonction publique de ce jour. Ce CCFP examine le projet de loi dit « de transformation de la Fonction publique ».

Une proposition de loi contre la liberté de manifester

2019-03-16T08:57:21+02:0016 mars 2019|Catégories : ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Si la loi est votée par le Parlement au nom du peuple français, elle ne peut et elle ne doit pas porter atteinte à la libre expression du peuple. La proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale qui prétend encadrer le droit de manifester constitue une atteinte grave aux libertés publiques et à l’équilibre des pouvoirs.